Posts from the ‘… du Libraire Chevelu’ Category

Chrysalide et papillon

Bonjour,

Le site sur lequel vous êtes actuellement a été imaginé à l’époque où la Mystérieuse Librairie Nantaise n’était qu’à l’état d’embryon. Elle n’avait d’ailleurs même pas de nom. Issu de la plateforme WordPress, ce blog a bien rempli son office de fédérateur de lecteur et de diffiseur d’informations.

A présent, nous en avons exploré les limites et nous constatons que nos besoins ont évolué.

C’est pourquoi depuis quelques mois, un nouveau site était petit à petit élaboré à l’abri des regards. Aujourd’hui, le voici prêt ! Bien sûr, il n’est pas exempt de petites approximations qui seront modifiées prochainement. Mais le petit papillon est là !

Et hop c’est parti…

ici 

http://mysterieuse-librairie.fr/

Publicités

Satisfaction 1 / Fiel 0

Ah, j’avais envie de dire du mal, d’être particulièrement critique et acerbe sur deux titres parus récemment. Ils avaient en commun, outre leur petit format, de fleurer bon le nombrilisme à la mode et la superficialité inhérente à ces albums vite lus, vite oubliés. Armé de ces préjugés « antelecture », je me faisais une joie de les démonter et vite lesrenvoyer à l’anonymat duquel (pensai-je) ils n’auraient pas dû sortir…

Alors pourquoi, me direz-vous, ai-je lu «  Yessika, Voyance, Amour, Travail, Argent » de Isabelle Bauthian et Rebecca Morse (éd.Drugstore) et « Les Autres Gens » de Thomas Cadène et plein d’autres (éd.Dupuis) ? Par curiosité et professionalisme, les deux mamelles nourricières du libraire !

Et force est d’admettre que j’ai été capté par les deux, voire séduit, par la fluidité et l’intelligence d’écriture de ces ouvrages. « Yessika » offre le témoignage de Stéphanie, étudiante qui, pour arrondir ses fins de mois, travaille au standard d’une entreprise de voyance. Humour de situation et cas de conscience se succèdent au fil de cette « histoire vraie » qui rappelle que tout un chacun cherche réconfort et réponse là où il peut. Et qu’il y aura toujours quelqu’un pour en tirer profit ! En bref, c’est frais, c’est beau, c’est plaisant et cerise sur le gateau, ça fait (un peu) réfléchir.

Pour « Les Autres Gens », comme beaucoup, j’étais allé fouiller du côté du site (http://www.lesautresgens.com/) sans trop de conviction, attendant la sortie album tant annoncée. Bien sûr, je souscrivai à l’initiative internet, innovante et stimulante. J’étais plus dubitatif quant à l’histoire. Voilà l’ouvrage papier entre les mains. Honte sur moi, je fus happé par cette « bédénovela ». On se prend au jeu de Thomas Cadene, scénariste omnipotent qui orchestre les vies imbriquées de multiples personnages, dépeints – entre autres – par Vives, Singeon ou Mousse. Hippolyte et Mathilde liés par la fortune, Emmanuel et Camille les amis fluctuants, les parents, les proches, les voisins, les gentils, les méchants, les autres… Alors, évidemment, on ne pourra pas s’empêcher de se dire que nous aussi on aimerait bien avoir les problèmes de cette « pauvre petite fille riche parisienne », mais ce serait bouder son plaisir.

Ainsi, le perfide (et bifide) serpent qui sommeillait en moi en fut pour ses frais et c’est sereinement que je vous conseille la lecture de ces deux albums… !

des souris et des hommes… (et quelques bull-guerriers)

Honte sur nous, si je ne prends pas quelques minutes pour vous parler de quelques albums d’exception venus nous ravir ces dernières semaines.

Tout d’abord, la suite tant attendue de « Makabi » rebaptisé à présent « Lloyd Singer » aux éditions Bamboo. Avec ce 5ème tome (le deuxième du second cycle), Luc Bunschwig et Olivier Neuray continuent à nous narrer le lent apprentissage de l’ancien comptable, aspirant agent du FBI et l’avancée de son enquête sur un serial killer. Psychologie fine et intrigue bien ficelée sont au rendez-vous.

.

.

.

Un album que l’on n’attendait plus : « La Légende de la Garde » avec ce deuxième tome « Hiver 1152 » ! David Petersen, avec son dessin très attachant, nous ramène auprès de cette communauté de souris atypiques. Un régal à découvrir aux éditions Gallimard.

.

.

.

.

Du côté de l’aventure et du thriller, « Sherman » de Griffo et Dufaux au Lombard et « Jour J : Qui a tué le président ?  » par Duval, Pecau et Wilson aux éditions Delcourt nous procurent de très bon moment de divertissement.

.

.

.

.

.

.

.

.

N’oublions pas les plus jeunes (de 7 à 77 ans bien sûr) avec le troisième tome de « Zarla » aux éditions Dupuis, savoureusement réalisé par Jansens et Guilhem. Cette jeune guerrière et Hydromel son bull-guerrier sont aux portes des grandes révélations…

Et voilà. Pile poil quelques minutes !

les fascicules du 21/12/2010

Bonjour,

voici nos premiers fascicules comics. Venez les voir !

Dark Reign Saga n°5 [X-Men vs Agnets of Atlas #1-2 / Avengers vs Agents or Atlas #1-4]

Marvel Universe n°24 [War of Kings #6 / Guardians of the Galaxy #17 /Nova #28-30 / War of Kings Who Will Rule ?]

Ultimate Spider-Man n°5 [Ultimate comics : Spider-Man # 9-10]

Et le Comic Box n°68

A tout de suite !

Vite, vite et euh…vite !

Alors, jour J-11 ! Tout de suite, cela replace les choses ! On se dit que le temps, qui ne peut ni s’acheter ni se vendre, possède soudainement un prix inestimable.

Alors, fatalement, on fait des choix. Sur bien des plans, notamment le contenu de notre blog.

Ainsi, j’aurai pu vous parler du prix décerné par le public à l’album « Les Derniers Jours d’un Immortel » (Vehlmann – de Bonneval / Futuropolis) lors des dernières Utopiales ( dont le pré-jury est composé de Morgan Magnin, Georges Mérel et votre humble serviteur).

.

.

.

De même, j’aurai pu vous parler de l’adaptation de « Quartier Lointain » (Taniguchi / Casterman) sorti la semaine dernière sur les grands écrans.

.

.

Sans oublier la sortie de « Le Projet Marvels » (Brubaker – Epting / Panini) ou l’art-book d’Aleksi Briclot « Worlds & Wonders » (Ankama).

.

.

Voilà, j’aurai pu vous dire tout ça. Et aussi qu’il neige…

Mais voilà, je ne prendrai pas le temps de le faire et retourne de ce pas vers les arcanes de la création…

A samedi 11 !

Les Héros de la Superscience

En lien avec l’article précédent sur les Utopiales, applaudissons l’arrivée quasi simultanée du 6ème et dernier tome de La Brigade Chimérique et de l’Encyclopédie pour le Jeu de Rôle qui en est issu.

Le premier vient clore magistralement le scénario élevé au radium par Serge Lehman et Fabrice Colin, maturé dans la Chambre Ardente par Gess et Céline Bessoneau. Le tout est publié aux éditions L’Atalante.

Pour ceux qui auraient eu la malchance de passer à côté de cette formidable série, en voici le résumé. Alors que l’Europe s’apprête à basculer dans la Seconde Guerre Mondiale, les héros et justiciers européens tentent de deviner les sombres plans du Docteur Mabuse et de lui barrer la route…

Honnêtement, nous sommes largement au-delà d’une simple histoire de super-héros mais bien en face d’une réflexion aussi solide que ludique sur la place de l’homme parfait et de son mythe au coeur des tumultes des sociétés. En réutilisant les héros populaires du début du siècle depuis oubliés, les auteurs tentent de répondre à la question qui nous taraude tous : pourquoi le super-héros est-il l’apanage des Etats-Unis ? La réponse à ce qui pourrait être une boutade – révélée dans ce dernier tome –  tombe comme une… évidence !

Car c’est là toute la solidité de cette série, chaque lecteur peut y lire ce qu’il souhaite : une aventure avec des héros principalement français, une évocation de la foisonnante galerie d’œuvres dîtes mineures de l’entre-deux guerres, une réflexion sur l’Histoire et la fondation d’un mythe,… Le tout orchestré crescendo sur 6 tomes pour une fin en apothéose, imprévue mais inévitable.

L’autre ouvrage va ravir aussi bien l’amateur de jeu de rôle que celui de BD. En effet, les éditions Sans Détour proposent une adaptation de la saga en JDR. Proposé en avant-première lors des Utopiales, on peut déjà deviner par les quelques visuels disséminés ici et là sur le net,  que cet ouvrage porte en lui les mêmes qualités que la série-mère.

Il ne vous reste plus qu’à découvrir le travail de ces explorateurs de la Superscience !

http://brigadechimerique.com/

http://www.sans-detour.com

http://www.sans-detour.com/presse/Brigade_Encyclo_Extraits.pdf

L’hiver vient

Les accrocs auront évidemment reconnu cette devise, présente au cœur des romans de G.Martin, « Le Trône de Fer« . Cette saga médiévale plus que fantastique narre le destin d’une pléiade de personnages au cœur d’une guerre de succession.
Et surtout… surtout… cette série est très addictive. Vraiment ! Malgré ses défauts, ses longueurs, ses personnages tête-à-claques, on dévore les chapitres.
Bref, je ne m’étendrai pas, il y a sur le net des milliers de pages qui en parlent mieux que moi.

Attardons-nous un instant sur le comics « Le Chevalier Errant » de Ben Avery et Brian Miller édité par Milady en mai dernier. Il s’agit de l’adaptation d’une des deux nouvelles écrites par G.Martin, en marge de la trame principale. Quelques décennies avant les événements narrés dans le Trône de Fer, un chevalier fraîchement émoulu, Dunk, se frotte à la réalité pas très reluisante de la noblesse des Sept Couronnes.

Tout est là, les ambiances des tournois, les noms qui titillent « ceux-qui-savent », les rebondissements, l’amateur ne sera pas déçu. Pour le néophyte, cette adaptation peut être une bonne entrée en matière, même s’il devra assimiler de nombreuses notions d’un seul coup. Le dessin ne déçoit pas, même s’il ne fait pas de miracles et parvient néanmoins à rendre lisible la confusion des batailles. A découvrir donc.

Mais surtout, les nouvelles qui réjouissent les fans, moi le premier, nous viennent tout droit d’Angleterre. En effet, là-bas, depuis quelques mois est tournée la série TV du roman fleuve. « The Game of Throne » (véritable titre original de cette saga) sera diffusé par HBO à la rentrée 2011. Eddard Stark, un des héros, sera campé par Sean Bean. Et là je ne peux pas m’empêcher de faire une blague sous forme de spoiler [on l’a prévenu qu’il allait encore se faire avoir comme pour Boromir ?].

Vous pouvez voir un mini mini trailer sur le site de HBO.

A suivre…