L’été est bien entamé, si certains se prélassent sur plages ensoleillées (dont votre serviteur), d’autres ont besoin du sentiment de liberté procurée par le grand écran.

Les blockbusters sont plutôt palots si l’on excepte le très bon « Inception » de Christopher Nolan. Ce dernier nous avait déjà gratifié de la réalisation de « Batman Begins » et « Batman the Dark Knight ».  Il faut plutôt regarder du côté des productions indépendantes pour bénéficier d’un peu d’originalité.

En ce qui nous concerne, deux très bonnes bandes dessinées viennent de connaître une nouvelle existence cinématographique : « Les Petits Ruisseaux » et « Tamara Drewe ».

On se souvient en 2007 de cet excellent album qui parle avec humour et émotion d’une partie de l’existence souvent occultée ou envisagée de manière obscure. Pascal Rabaté, s’il était encore besoin de le prouver, démontrait qu’il était un auteur hors-norme.

Posy Simmonds, dans cette comédie de mœurs, brossait avec beaucoup de lucidité et une légère ironie quelques savoureux portraits.

Donc si vous avez encore un peu de chance (salles indépendantes ? ), pénétrez dans les salles obscures. Sinon, vous aurez toujours la joie de feuilleter ces deux excellents albums.

Tamara Drewe / Posy Simmonds /éd.Denoël

Les Petits Ruisseaux / Pascal Rabaté / éd.Futuropolis

Publicités