[remarque véridique proférée en boutique jadis…, si, si]

Alors, Romain s’est donné de la peine. Il a laissé parler sa créativité et son astuce. On ne l’avait jamais vu comme ça depuis l’ouverture du magasin. Il sautillait, s’enthousiasmait, là, tout seul au milieu de ses cadres.

A tel point qu’il a même construit un avion et ramené SON béret. Non, vraiment, il s’est donné à fond ! On était fier, Gérald et moi, de voir le « petit » si guilleret.

Donc, si vous voulez vraiment lui faire plaisir, reconnaître son talent de scénographe, venez découvrir l’exposition de Morgann Tanco jusqu’au 15 mai. Car, oui, les efforts de Romain ne seraient rien sans le travail de ce grand dessinateur par la taille, bien sûr !). Plus d’une douzaine de planches s’offrent à vos yeux écarquillés devant tant d’élégance, ébahis que vous êtes par cette virevoltante narration.

Et puisqu’on sait qu’actuellement, vous voulez refaire votre déco intérieure et que votre papier peint des sixties vous donne des boutons, les planches de ce premier album sont en vente. Donc, plus aucune excuse pour ne pas venir voir l’exposition du « Droit Chemin ». 

(et vous avez vu, même Gérald exulte !!)

Publicités