Posts from the ‘Notre philosophie’ Category

Chrysalide et papillon

Bonjour,

Le site sur lequel vous êtes actuellement a été imaginé à l’époque où la Mystérieuse Librairie Nantaise n’était qu’à l’état d’embryon. Elle n’avait d’ailleurs même pas de nom. Issu de la plateforme WordPress, ce blog a bien rempli son office de fédérateur de lecteur et de diffiseur d’informations.

A présent, nous en avons exploré les limites et nous constatons que nos besoins ont évolué.

C’est pourquoi depuis quelques mois, un nouveau site était petit à petit élaboré à l’abri des regards. Aujourd’hui, le voici prêt ! Bien sûr, il n’est pas exempt de petites approximations qui seront modifiées prochainement. Mais le petit papillon est là !

Et hop c’est parti…

ici 

http://mysterieuse-librairie.fr/

« Partez en éclaireur… »

Le centre de Nantes est composée de multiples petite rues, toutes plus mystérieuses les unes que les autres. Et surtout dont on ne connait pas réellement le nom.

Par conséquent, pour le néophyte, la rue de la Paix n’est que l’endroit où il faut acheter le plus d’hôtels (oui je sais, on a déjà fait la blague…). Bref, vous êtes toujours perdu malgré la géolocalisation.

Alors voilà un plan qui vous mènera jusqu’au Saint Graal…

A bientôt

 

Notre philosophie : Chapitre VI, les sacs

L’existence d’un sac plastique est tout à fait paradoxale. Il n’est utilisé en moyenne que 25 minutes, souvent le trajet entre les commerces et le domicile, et ne sera réutilisé que deux fois maximum. En revanche, pour la plupart, ils mettront près de 400 ans avant de disparaître !

Les sacs biodégradables posent encore question du fait de la libération de particules fines de plastiques. Il reste les sacs en papiers. Mais ces derniers ne répondent pas à toutes les problématiques. Certes, ils se dégradent beaucoup plus rapidement, mais concernant leur impact énergétique et leur réutilisation, ils n’ont rien à envier à leurs petits camarades.

C’est pourquoi à la Mystérieuse Librairie Nantaise nous avons fait le choix de ne plus avoir de sac !

Radical, non ?

En fait, ce n’est pas tout à fait vrai. Pour une somme modique ( encore plus modique pour les détenteurs d’une carte de fidélité), nous vous proposerons un sac en coton réutilisable. Solide, maniable, élégant, il constitue une réponse honnête à nos questionnements. Notre fibre écologique est respectée de même que celle du respect des gens. En effet, la société locale qui fournit ses sacs, s’inscrit dans une démarche de commerce équitable avec des producteurs bio d’Inde…

Bien sûr, cela ne répond pas à tout : l’encre n’est pas bio, etc. Ce n’est qu’ne petite avancée mais une avancée quand même. Car il faut dire que le libraire, au naturel, n’est pas un chantre de l’écologie. Des cartons, du papier, beaucoup de transport par camions, le blanchiment des pages, l’encre pour les couleurs, l’éclairage du magasin…

Donc sac en coton !

Bon ça, c’était pour c’était pour le côté  » Sauvons la planète ! ». Maintenant titillons l’amateur de BD. Outre les informations nous concernant, il y aura un visuel sur ces sacs d’un auteur de talent. Qui changera à chaque retirage de sacs ! N’est-ce pas un bel objet de curiosité que vous pourrez arborer fièrement dans les rues, affirmant vos goûts et vos passions  ?

Bon, pour l’instant, nous vous donnons quand même des sacs en papier car les sacs cotons ne sont pas encore arrivés chez nous….!

A suivre : chapitre VII, les événements

notre philosophie : chapitre V, les comics fascicules

On a beau apprécier la profondeur d’un A.Breccia, l’élégance d’un M.Prado, admirer la finesse d’un S.Toppi ou l’ineffable esthétique d’un A.Saint-Ogan, frémir de plaisir devant des planches d’Urusawa, Matsumoto ou Hirata, il n’en demeure pas moins que l’on glousse toujours de plaisir devant un bon comics !

Et quels abîmes d’accablement lorsque on omet de se rendre auprès son recéleur patenté pour obtenir sa dose de superhéroïsme !

Réjouissez-vous donc car tel malheur ne peut plus vous arriver. La Mystérieuse Librairie Nantaise met en place un système de réservation de comics fascicules.  Comment ça marche ?

  1. Vous nous donnez la liste de tous les titres que vous suivez régulièrement (X-Men, Spider-Man, Marvel Heroes, Batman Universe, etc.)
  2. A chaque réception, nous vous mettons de côté un exemplaire de la ou des séries sélectionnées
  3. Vous venez le(s) chercher à votre rythme : en une seule fois à la fin du mois, au fur et à mesure des parutions,… sous un délai maximal de 10 semaines.
  4. la pochette plastique de protection est fournie en même temps
  5. Vous pouvez arrêter à tout moment votre réservation, ce qui prendra effet le mois suivant.

Moralité : plus de trou dans sa collection, plus de stress pour trouver le bon kiosque qui possède encore tel ou tel titre.

Le bonheur à portée de main…

A suivre : chapitre VI,  les sacs

Notre philosophie, chapitre IV : les catalogues

Près de 200 nouveautés mensuelles, des milliers de références par catalogue, des dizaines d’éditeurs, le monde de la BD est très, très foisonnant… et nous ? 85 m² disponibles !! Il faudrait pousser les murs !

Bien évidemment, comme bon nombre de nos confrères, nous n’avons pas tout. Cependant, si vous cherchez un titre en particulier absent de nos bacs ou si, par malchance, nous sommes en rupture sur un album, nous pouvons vous le commander rapidement grâce aux outils informatiques à notre disposition. Nous tenons également à votre disposition les différents catalogues des éditeurs.

Ainsi, selon les éditeurs et la date de commande, nous pouvons récupérer cet album entre trois et dix jours.

Néanmoins, comme les voies de l’édition et de la distribution sont impénétrables, ces délais ne sont présentés qu’à titre indicatif – mais globalement fiables -. La frustration insoutenable de ne pas avoir entre les mains l’album tant chéri ne sera donc que de courte durée !

Sachez que, outre les éditeurs traditionnels (Dargaud, Casterman, Delcourt, Soleil, Dupuis…), les plus petites structures sont représentées (Atrabile, les Requins Marteaux, Mylady Graphics, Attakus,…) dans nos murs.

Presque le bonheur, non ?

A suivre : chapitre V, les comics fascicules



Notre philosophie, chapitre III : la fidelité

En préambule, un petit peu d’histoire s’impose. En 1981, Jack Lang, alors Ministre de la Culture, instaure la Loi sur le Prix Unique du Livre. Seuls les éditeurs fixent le prix de vente de leurs ouvrages. Les revendeurs – qu’ils soient libraires indépendants, chaînes, grandes surfaces – proposent les livres au même prix partout sur l’ensemble du territoire français. Seule une remise légale de 5 % peut être consentie au lecteur sur le prix imposé par l’éditeur. Deux possibilités s’offrent alors : la remise immédiate en caisse ou le cumul sur une carte de fidélité.

La bande dessinée, puisque c’est un livre (si, si j’insiste), obéit aux mêmes règlementations. Par conséquent que vous achetiez le dernier Thorgal à la Mystérieuse Librairie Nantaise, à la Fnac, sur Amazon ou à votre Espace Culturel Leclerc, à Paris, Limoges ou Cayenne, le prix en sera rigoureusement le même !

Donc, hors de ce sacro-saint 5%, point de salut. Cette législation a permis la sauvegarde de nombreux libraires et une préservation de la chaîne du livre.

Ici, à la MLN, nous avons opté pour la carte de fidélité.

  • elle est gratuite
  • elle est valable sur l’ensemble des ouvrages du magasin
  • elle n’est pas limitée dans le temps
  • elle est cessible car même si elle est nominative, elle peut servir à toute la famille
  • au bout de 150 € d’achats cumulés, une remise de 5 % de cette somme vous est proposée. Vous pouvez l’utiliser immédiatement ou la faire « grossir »
  • elle vous donne la possibilité de recevoir notre lettre d’information, l’annonce d’événements…
  • elle permet une réduction lors de l’achat de nos sacs coton (on vous parle un peu plus tard !)
  • et surtout vous ne pourrez plus la perdre puisqu’elle n’existera que sous format informatique. Il vous faudra juste nous rappeler votre nom arrivé en caisse.

Voilà les avantages qu’elle peut procurer !

à suivre : chapitre IV, les catalogues

Notre philosophie, chapitre II : les thématiques

Pénétrer pour la première fois dans une librairie a toujours quelque chose de déroutant : on n’a pas encore ses marques, ses repères. On s’interroge quant au classement, à la disposition des choses. On doute.

.

.

.

.

.

Pour minimiser ce phénomène, nous avons opté pour un classement thématique. Ainsi lorsque vous pénétrez dans la librairie vous avez face à vous, autour du pilier en pierre et à droite de l’arche, le rayon jeunesse. Ici sont rassemblés les albums pour les plus jeunes, ceux qui découvrent la bande dessinée ; les grandes séries classiques telles que Gaston, Boule & Bill,… ; les séries pour les 12 -15 ans.

.

.

.

.

.

En continuant sur la droite, la totalité du rayon manga s’offre à vous. Il se décline en trois catégories : le shonen, le seinen et le shojo. Un peu plus sur la droite sont exposées les nouveautés de ces trois catégories.

.

.

.

.

.

Au centre de cette première pièce, sur quatre cubes imposants, se trouvent les dernières nouveautés franco-belges, l’actualité brûlante du moment ou les albums que nous souhaitons mettre en avant.

.

.

.

.

.

.

.

En suivant le couloir central, vous pourrez découvrir successivement les rayons Policier, Histoire, Fantastique et Science-Fiction.

.

.

.

.


A droite, les meubles centraux présentent sur une première face, les bandes dessinées catégorisées (avec parfois de nombreux débats !) dans le rayon Aventure. Sur l’autre face, le rayon Caractère fait la part belle aux récits intimistes, engagés, oniriques, politiques, atypiques,…

.

.

.

.

Le rayon Humour n’est pas oublié, accolé aux grands classiques et intégrales en tout genre.

.

.

.

.

.

.

Dans la dernière pièce, vous pourrez trouver à gauche le rayon Comics et à droite le rayon Indépendant. Pour le premier, les fascicules du mois vous attendent face à vous, alors que les précédents sont en bac. Les albums, eux, sont à droite. Sur la table centrale, trônent les nouveautés made in USA, alors que sur la table face à la fenêtre règnent les nouveauté issus des petites structures et des maisons indépendantes. En effet, c’est dans cette zone que vous pourrez trouver les ouvrages de l’Association, Cornélius,  Vertige Graphic,…

.

.

.

.

.Enfin, le rayon Illustration a trouvé refuge entre le comics et l’indépendant, dans un meuble inattendu !

à suivre : chapitre III, la carte de fidélité