Posts tagged ‘Delcourt’

La Fabrique delcourt 2011

Après les Filles de Soleil vient toujours… la Fabrique Delcourt ! Ce bel ouvrage que l’on peut garder relié ou encadrer une à une chaque illustration.

La Fabrique est offerte pour l’achat de trois albums des éditions Delcourt. Deux options pour les gens intéressés : soit faire un point sur les séries en cours dans votre bibliothèque, soit découvrir une nouvelle série. Et c’est a ce moment que votre serviteur intervient.

Voici quelques coups de cœur :

Alim le Tanneur : un conte philosophique, qui entraîne Alim et sa fille Bulle dans une épopée fantastique. Par delà les océans, ils vont découvrir un secret bien gardé… Cette série s’achève en quatre tomes et a su très vite devenir incontournable. Touchés par son histoire, vous ne pourrez que vous émerveiller de son dessin. A voir absolument.

Algernon Woodcock : ce  petit bonhomme pas ordinaire va vous transporter dans des intrigues fantastiques où le rationnel et l’irrationnel deviennent vite indissociables. Cette série s’inscrit dans la lignée des séries fantastiques qui s’adressent aux adultes et moins aux ados boutonneux.

L’Éducation des Assassins : suivez le destin d’enfant qui ont été enlevés à leurs familles. A présent esclaves, que vont-ils devenir ? Étrange, palpitant, originale, voilà la force de cette série courte en trois volumes. Une pépite pour les amateurs de bonne surprise.

Vous trouverez également de très  bonnes séries fantastiques, déjà d’incontournables classiques, comme Garulfo, De Capes et de Crocs, La Nef des Fous. Ces trois séries ont pour point commun d’allier un scénario fantastique avec une touche intelligente d’humour. Si vous préférez l’heroic fantaisy pur et dur, alors ne ratez pas Okko, un samurai ronin accompagné d’un mystérieux démon et d’un moine porté sur la bouteille va proposer ses services aux plus offrants.

Changeons de registre avec  la science fiction. Vous ne serez pas en reste avec Travis, Carmen Mc Callum, Sillage, Golden City, L’Histoire Secrète, Hauteville House, Jour J, l’Ivresse des Fantômes, et…

Smoke City : Après des années d’absence, Carmen va redonner vie à une équipe qu’elle avait trahi quelques années auparavant pour le casse du siècle. Voler une momie avec pour seule obligation reformer l’équipe d’origine. Si les prémisses ne sont pas particulièrement novateur, la mise en place de l’histoire et le graphisme de Benjamin Carré font de cette série un vrai coup de cœur.

Si vous êtes plutôt polar alors découvrez la série Le Casse. Chaque album est une histoire complète, un scénariste et un dessinateur différents nous dévoilent leur casse parfait. Parmi les 6 albums, deux se démarquent. Le Troisième Jour : en lien avec la mort du Christ entre la foi et la logique… Soul Man : un jeune prisonnier est mis dans la cellule de celui qu’on appelle Soul Man, un prisonnier qui n’a jamais laissé vivre bien longtemps ses compagnons de cellule…

Toutes ces histoires ne sont toujours pas votre tasse de thé, alors optez pour :

Les Aventures de Julius Corentin Acquefacques : Bizarre ! vous avez dit bizarre ? Comme c’est étrange … L’univers de Marc Antoine Matthieu est difficile à décrire mais tellement plaisant à lire. Je me lance quand même, Julius Corentin est un fonctionnaire dans un monde où tous se ressemble et où la vie est millimétrée, le fameux métro, boulot, dodo mais  heureusement pour nous notre héros va découvrir plusieurs univers où les paradoxes sont rois.

Le Cabaret des Muses : découvrez la vie de Toulouse-Lautrec. Si cette adaptation est libre et fantasque, elle est ponctuée de détails historiques. Revivez les heures de gloire du Moulin Rouge de la vie de Bohème, le tout servi par un dessin haut en couleur. Un bon moment d’humour en perspective

Pour les amoureux d’histoire vraie, il y a les albums d’Etienne Davodeau Les Mauvaise Gens et Rural où le reportage se mêle à un récit de vie.

Et si vous voulez faire plaisir à vos enfants, aux enfants de vos amis ou simplement à vous, découvrez :

Le Vent dans les Saules et le Vent dans les Sables : Partez à la découverte du monde qui vous entoure, de la nature et des plaisirs simples de la vie avec M. Rat et Crapaud. Une histoire magnifique pleine de poésie.

Trois Ombres : Joachim est un jeune garçon qui vit paisiblement avec ses parents jusqu’au jour ou trois mystérieux cavaliers arrivent devant chez lui. Son père va alors tous faire pour protéger son fils mais peut-on lutter contre son destin???

Publicités

Crunch…crunch…Chummm

– CCCoooooursss !! Vite !

– Ferme la porte, bon sang ! Gérald, Dépêche !!

– Oh, la vache ! Y’en a plein… Bordel, mets la table contre l’armoire sur le lit devant la commode. Et laisse le fusil à portée de main.

– Et Romain ??!! Il est où ??

– Je crois qu’il est encore dehors !

– Mais… mais KESKIFOU ??

– Il voulait prendre le sécateur dans la réserve, celui dédicacé par Turner…Manu, sors pas la tête, y vont te chiquer !!

EMMMANUELLL, GEEERALD !!!!! NE FERMEZ PAS, J’ARRIVE !!!!!

– Tu crois qu’il va réussir ?

-Ben, y a quand même 200 mètres et près de 50 zombies…  Remarque, c’est lui le sportif du groupe…

– Tu lui as dit pour le piège-à-loup devant la fenêtre ?

TCHACKK

– Ah, non, tiens.

– OHH Non!! Y sont en train de bouffer notre mascotte !!!

Les Mystérieux Libraires Nantais réussiront-ils à survivre à la déferlante de zombies ? Arrêteront-ils de nous parler d’adaptations télévisuelles pour enfin nous parler de BD ? Intègreront-ils sur cette page la vidéo de WALKING DEAD de Charles Adlard et Robert Kirkman ? Ce suspens insoutenable trouvera son climax pour Halloween… Vous le saurez en suivant leurs formidables aventures !!

——————

Bon, plus sérieusement, Walking Dead est un excellent comics de « survival horror » infesté de zombies. Cependant, attention, le scénariste R.Kirkman met l’accent non pas sur ces corps putrides mais sur l’humanité des survivants. Avec leurs failles et leurs étincelles… A tel point que l’horreur n’est plus autour des hommes mais en eux.

Quant à C.Adlard (T.Moore pour les premiers épisodes) et son découpage cinématographique, ils vous poussent en état de choc une page sur deux !

Et, donc, voilà, ça y est, cette série traduite aux éditions Delcourt va passer sur le petit écran. De la chair purulente en Full HD, c’est cool, non ? Vivement Halloween !

[Et Romain, va bien, merci]