Back to Manolosanctis éditions avec Hécate & Belzébuth des auteurs de Raiju et Raiden ( collection Bayou chez Gallimard ), Melchior-Durand & Sécheresse.

Beaucoup d’humour pour ce recueil d’histoires courtes , où Belzé va vivre une passion torride pour sa dulcinée qu’il a piqué à son ami Gabriel (qui fait parti néanmoins du camp opposé) . Cela aurait pu s’appeller « Belzébuth ou l’histoire d’un démon qui est pris pour un con », mais alors vraiment, hein, et pas que par son supérieur ! Par son ex., ses subalternes, ses potes et tout et tout… Mais, au fond, il ne s’en rend pas bien compte. De toute façon, lorsqu’il rencontre Hécate, au moins il s’éclate !! On peut le résumer crûment , mais c’est du cul, des youkis, des coups de latte : bref du délire !

En guise d’humour un peu limite pour les cœurs sensibles , voici La vie de Norman de Stan Silas aux éditions Makaka . « Je m’appelle Norman , j’ai 8 ans et ma passion c’est tuer les gens« . On ne méfie jamais assez des personnes qui ont une passion pour les masques de Hockey. Heureusement, toujours un peu plus de ceux qui tiennent un couteau de boucher ensanglanté à la main… Plus jamais, on ne m’y reprendra pour la distribution de billets de tombola, à accepter des bonbons au goûter d’anniversaire de Sylvaine , à faire des pâtés de sable avec des bouts de Garance à l’intérieur, ou encore, à avoir des copains qui parlent avec des copains qui eux sont morts. Par contre, on me reprendra peut-être, à relire La vie de Norman un de ces quatre.

Un petit dernier pour la route, en ressortant de derrière les fagots I Luv Halloween de Benjamin Roman et Keith Giffen aux éditions Akiléos . Cette maison nous a habitués à découvrir pas mal de comics en noir & blanc , avec beaucoup de scénars’ originaux tel que Whitheout, adapté au grand écran. Bref , I luv … est une mini série de 3 tomes, format manga, qui raconte à chaque fois une histoire complète d’une journée d’Halloween d’une bande de garnements. Les surprises du chef : une petite fille adorable qui tient à peine sur ses pieds mais qui arrache les dents comme personne, une pléthore de morts vivants, de martiens, du mauvais goût et de l’humour macabre. Pourtant, ils sont si mignons !

Publicités