Dimanche 30 janvier 2011, Angoulême

– Allo, c’est Emmanuel. Je suis dans la Bulle du Champs de Mars. Ça y est, ils ont donné les résultats ! Il y a eu « photo-finish » sur la ligne !

– Alors ? On était bons ! On a touché le pactole ?

– En fait, Gérald et toi, vous avez chacun deux titres placés, le 1 et le 2 pour lui, le 1 et le 3 pour toi…

– Et toi ?

– 4 titres ! 4 ! Le 1, le 3, le 5 et le 7 ! Mais attends, c’est pas tout : le 5, c’est le Meilleur Album !! Tu t’en rends compte ?

– Ouah comme tu te la pètes…

-Enfin, pas trop car pour le patrimoine et la jeunesse, on s’est planté, aucun favori sur le podium… Donc, ce n’est pas cette fois-ci qu’on ira au Bahamas…

=======

Le festival a fermé ses portes il y a quelques jours et les lecteurs assidus et éclairés que vous êtes savent déjà le palmarès de cette édition.

Cependant, pour tous les autres, voici les albums primés :

  • Manuele Fior reçoit le Fauve d’Or – Prix du Meilleur Album pour l’album Cinq mille kilomètres par seconde (Editions Atrabile).
  • Julie Maroh reçoit le Prix du Public pour l’album Le Bleu est une couleur chaude (Editions Glénat).
  • David Mazzucchelli reçoit le Fauve d’Angoulême – Prix Spécial du Jury pour l’album Asterios Polyp (Editions Casterman).
  • Fabien Nury et Sylvain Vallée reçoivent le Fauve d’Angoulême – Prix de la série pour l’album Il était une fois en France tome 4 – Aux armes, citoyens ! (Editions Glénat).
  • Naoki Urasawa reçoit le Fauve d’Angoulême – Prix Intergénérations pour l’album Pluto, d’après Osamu Tezuka (Editions Kana).
  • Joe Sacco reçoit le Fauve d’Angoulême – Prix Regards sur le Monde pour son album Gaza 1956 – En marge de l’histoire (Editions Futuropolis).
  • Brecht Evens reçoit le Fauve d’Angoulême – Prix de l’Audace pour son album Les Noceurs (Editions Actes Sud BD).
  • Le Fauve d’Angoulême – Prix Révélation est attribué conjointement à : Elodie Durand pour son album La Parenthèse (Editions Delcourt) & Ulli Lust pour son album Trop n’est pas assez (Editions Ça et là)
  • Attilio Micheluzzi reçoit (!) le Fauve d’Angoulême – Prix du Patrimoine avec l’album Bab-el-Mandeb (Editions Mosquito).
  • Zep, Stan et Vince reçoivent le Fauve Jeunesse pour l’album Les Chronokids T.3 (Editions Glénat).

Et pour finir, le Grand Prix, le futur Président : Art Spiegelman dont l’œuvre ne se limite pas à Maus, pourtant incontournable.

Alors, voilà, il y a des choix étranges, d’autres totalement justifiés et surtout des pelletées d’oubliés. Mais c’est le jeu et nous espérons que cela vous incitera à ouvrir ces livres que vous n’auriez peut-être pas feuilleter (pourtant Dieu sait que le Manuele Fior, je vous en ai parlé ! ).

Pour ceux qui seraient tenté d’y voir supercheries ou ententes, deux commentaires : 1) le grand favori (Quai d’Orsay) est parti bredouille et 2) lisez ce compte-rendu de l’intérieur http://www.telerama.fr/livre/j-etais-jure-a-angouleme,65139.php

Ah, oui et pour les numéros de notre quinté, il faut retourner dans les archives. Et vous, ces résultats vous conviennent ? Allez-vous jouer les curieux sur certains d’entre eux ?

Publicités