Lorsque les premiers frimas de l’hiver pointent leur nez, les valeureux libraires et toute une communauté de vaillants compères rassemblent leurs troupeaux d’étagères et de meubles pour les mener vers des herbages plus cléments.

Depuis les hautes pâtures alpines, en une longue procession, hommes et mobiliers dévalent les collines pour atteindre, enfin, les vallées verdoyantes.

Sur les sentiers sinueux qui traversent hameaux retirés et villages endormis, les habitants saluent le troupeau et leurs meneurs d’un petit geste de la main. « Quel bonheur que la tradition de la transhumance des meubles perdure !  » Peut-on entendre auprès des anciens.

Lorsque le soleil a depuis longtemps rejoint les antipodes, planches, cimaises, équerres, bacs,… tous s’ébattent joyeusement dans leur nouvel enclos ou profitent d’un repos bien mérité.

Heureux mais fourbus, les pâtres songent à la dernière étape qui les attendent : rejoindre la bergerie ultime.  Celle qui sera leur demeure pour de longues, longues saisons. Bientôt, très bientôt… le 1er décembre.

—————–

Une petite publication qui fait d’une pierre trois coups. En effet, voilà quelques nouvelles de nous, avec nos biceps sur-développés, et notre mobilier qui s’achemine doucement mais sûrement vers sa destination finale.

Avec ce billet, vous pouvez également admirer les très belles photos d’Ana Teixeira. Cette photographe professionnelle, membre du collectif d’artiste / association / atelier « Fabrikimage » (dont nous vous parlerons très bientôt) nous a suivi dans nos efforts, en en captant l’essence même.

http://anaphotographie.free.fr/

Enfin,vous pouvez déjà apercevoir certains valeureux auteurs (auteures ?) de BD et illustrateurs (-trices) de cet atelier et d’autres associés  qui nous ont rendu un fier service. Et bien sûr, on les remercie ardemment.

A suivre…

Publicités